«Former les étudiants en santé à la prévention et la promotion de la santé dans tous les milieux.» C’est ainsi que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, définit le Service sanitaire.

A partir de septembre 2018, tous les étudiants en santé devront effectuer cette mission de trois mois «dans les écoles, les entreprises, pour des actions de prévention.» Entérinée en juillet 2017, l’intégration de ce service aux études en santé fait consensus chez les différents acteurs du secteur : «il vaut mieux prévenir que guérir», rappelle la Fédération nationale des étudiants infirmiers.

Le service sanitaire sera donc «un composant obligatoire […] permettant d’attester de l’acquisition de compétences», comme l’indique Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur.

Soyez toutefois rassurés : le service sera intégré aux référentiels de formations et ne constituera pas un temps d’études supplémentaire.

Le 3 janvier, les étudiants de la promotion «directeurs des soins» 2018 de l’Ecole des hautes Etudes en Santé publique (EHESP) ont débuté leur cursus.

Parmi les 500 étudiants de cette nouvelle promotion, 50 ont choisi les chemins qui doivent les mener à la tête d’un établissement paramédical ou de formation aux métiers de la santé.

Des cursus encouragés par l’ANdEP, qui espère voir s’élargir la grande famille des directeurs d’établissements paramédicaux.

En 2012, l’ANdEP a commandité un rapport dont le titre était: « avenirs pour la formation paramédicale en France – Points de repères pour anticiper l’évolution des structures de formation paramédicale en France à l’horizon 2020. »

L’association a souhaité poursuivre le travail de réflexion autour de différents modèles organisationnels des structures de formation de demain. Les impacts de ces modèles existants ou non, dans le panorama de la formation – dans et hors champ de la santé – sont analysés en termes de maillage territorial, gouvernance, pilotage, ressources humaines, ressources financières et les conséquences sur la fonction et le rôle du directeur sont abordées.

Ces deux documents sont publiés sous un seul titre: « Formation aux métiers de la santé : défis et perspectives pour une incontournable évolution ».

Ce livre est disponible aux éditions VG.

 

 

 

L’ANdEP s’est associée à différentes associations dont la FNESI,  pour déposer un amendement sur l’article 30 (ci-joint) du projet de loi de santé, afin qu’il soit examiné par la commission des Affaires sociales de l’Assemblée Nationale.

Faisant suite au courrier adressé par l’ANdEP en juillet dernier, un courrier a été adressé par 11 organisations représentatives de la profession infirmière pour interpeller Madame La Ministre sur la reprise des travaux de réingénierie interrompus depuis plus d’un an.

 

Un autre courrier a été adressé par chaque association, au nombre de 14,  le 2 mars pour réitérer la demande.

Retrouvez l’ANdEP dans les prochains mois

  • 26 Mars 2015

    Groupe de travail au ministère sur la gouvernance des instituts et le tutorat

  • 24 Avril 2015

    Rencontre AFDS / CEFIEC / ANDEP

  • 28 Mai 2015

    Participation de l’ANdEP à la table ronde organisée lors des journées du CEFIEC sur le thème : « avenir des structures »

Suite à une parution via Hospimédia ( ci- joint)du communiqué et du dossier de presse de la FNESI, concernant la gouvernance et le tutorat, l’ANdEP et le CEFIEC témoignaient au travers d’un communiqué d’une mise en œuvre responsable de la formation infirmière par l’ensemble des professionnels des Instituts et des établissements.

 

Le 10 février dernier, l’ANdEP, le CEFIEC et l’AFDS ont adressé un courrier conjoint pour demander leur participation au groupe de travail associant l’ensemble des acteurs des formations paramédicales, concernant le tutorat et la gouvernance.

Une réunion introductive afin d’engager un travail sur les modalités d’encadrement en stage des étudiants en soins infirmiers et sur le fonctionnement des instances de gouvernance des Instituts de formation dans le cadre du processus d’universitarisation a lieu le jeudi 26 mars. S’agissant d’un groupe élargi, Jean Marie LOUCHET, Nadine MALAVERGNE et Florence GIRARD y participeront.

Nouveau look, nouveau parcours et nouvelles fonctionnalités, découvrez dès aujourd’hui le nouveau site de l’ANdEP.

Un site plus moderne…

Depuis quelques mois déjà nous travaillons pour vous offrir un site plus lisible avec plus d’informations

Adhérents, nous travaillons encore sur une solution vous donnant accès à un espace qui vous sera entièrement dédié. Patience, patience.

Vous, curieux ou futurs membres de l’association, découvrez une nouvelle structure de l’information vous permettant de mieux comprendre les actions de notre association.

… et compatible mobileNos pages sont désormais consultables partout, depuis un ordinateur mais aussi depuis une tablette ou un smartphone.Nous espérons que vous retrouverez sur ces pages un peu de ce qui anime le quotidien de l’association :  notre réactivité et notre communication, notre combat pour faire évoluer le métier, les statuts et les formations.A très vite sur notre site !

Pour la première fois, l’ANdEP est intervenue au salon infirmier le 6 novembre 2014: » quelle place pour les professionnels dans la formation des infirmiers demain? « 
L’objectif de cette intervention était :
  • d’expliquer la complexité du dispositif de formation dans lequel doivent naviguer les directeurs d’instituts et leurs équipes et
  • de réfléchir aux évolutions qui se dessinent en évoquant les inquiétudes et les interrogations que nous partageons au sein de l’association
  • d’affirmer que la formation des infirmiers doit continuer à être réalisée par des professionnels du soin car nous combinons différentes voies de professionnalisation. Catherine Mercadier qui faisait cette présentation, s’est appuyée sur Richard Wittorski pour développer son propos
  • et enfin affirmer que les directeurs veulent garder le pilotage des formations tout en développant les compétences requises.